Mairé de Relay Shop USA

Chaque mois, on part à la découverte d’un Guadeloupéen inspirant… car la Guadeloupe a du talent!

Aujourd’hui, on découvre une jeune femme passionnée pour l’humain, généreuse, entreprenante et très attachée à son île.

Elle n’a pas hésité à aider une parfaite inconnue, juste parce qu’elle avait une super idée d’entreprise et que c’est une compatriote. (L’inconnue c’est moi 😉 )

C’est génial de pouvoir rencontrer des Guadeloupéens solidaires donc merci beaucoup Mairé !

 

Bonjour, Mairé, peux-tu te présenter ? 

Hello! Je m’appelle Mairé, j’ai 33 ans, je vis à Atlanta mais suis originaire de Marie-Galante.

Mes deux devises dans la vie:

  • traitez les autres comme vous aimeriez être traité(e) vous-même
  • toujours se mettre à la place de l’autre avant de juger son action

Je suis passionnée par le travail social auprès des jeunes, domaine dans lequel j’ai étudié et travaillé pendant de nombreuses années.

Je travaille actuellement à Relay Shop USA, une plateforme de réexpédition de colis des USA vers l’International, que j’ai monté fin 2013.  

1) Pourquoi avoir créé Relay Shop USA ?

Je n’ai jamais eu “l’idée” de commencer un business. C’est plutôt l’opportunité que j’ai vu et saisi lorsqu’elle s’est présentée. Quand j’ai emménagé aux USA, je me suis rendu compte que beaucoup de monde désirait acheter là bas.  Au départ j’ai donc commencé par faire de la vente via Facebook. Suite à la demande des clients, le service s’est vite transformé en réexpédition de colis, car ils préféraient chercher les aubaines et acheter leurs articles eux-mêmes sur les sites qui ne livraient pas chez eux.

« Avoir un business pour proposer un stage ou du travail à des jeunes Guadeloupéens ici et apprendre l’anglais serait juste parfait. »

2) Est-ce que ça te manque de bosser dans le social ?

Oui, le social me manque ÉNORMÉMENT! Je ne travaille plus directement dans le milieu, par contre, j’essaie de stabiliser le plus possible le business afin de pouvoir justement y incorporer du travail social. 

Mon objectif de départ est de pouvoir utiliser cette structure pour faire venir des jeunes de Guadeloupe ici en échange, afin qu’ils côtoient des jeunes américains et vice-versa. Avoir RelayShop pourra beaucoup aider, car ici, on a pas d’aide comme en France pour monter des organismes. De ce fait, avoir un business pour embaucher des jeunes américains qui ont du mal à trouver un emploi, puis avoir des jeunes Guadeloupéens qui peuvent venir faire un stage ou travailler ici et apprendre l’anglais et vivre cette expérience, serait juste parfait.

3) Ta plus grande satisfaction et ton plus grand challenge depuis que tu es entrepreneure ?

Mon Plus grand challenge: J’ai opté pour du bootstrapping (aucune levée de fond, pas de prêt ou d’investisseur). J’ai donc dû tout faire moi-même de A à Z pendant les 2 premières années car je n’avais pas assez de fonds pour embaucher des employés. Je me suis retrouvée à travailler 7j/7 de 8h du matin à minuit le soir.. pendant 2 ans!! (d’en parler maintenant je n’y crois même pas); moi qui adore voyager, aucun moyen de pouvoir partir en vacances, pas même un weekend off! Sans mentir, j’ai versé énormément de larmes dans le garage où j’ai commencé Relay Shop…  Déballer autant d’énergie, de stress physique et mental, et tous ces sacrifices, c’est quelque chose d’épouvantable, et de l’avoir vécu, j’ai maintenant énormément de respect pour tous les entrepreneurs, toutes personnes mettant en place leur projet et surtout pour les mamans! Car au final, même si c’était dur, j’ai bien l’impression qu’un business n’est rien comparé à un enfant 🙂

***

Ma plus grande reconnaissance: je suis extrêmement reconnaissante en ce qui concerne les personnes qui travaillent avec moi. J’ai pu trouver des employés extraordinaires! Ils sont travailleurs, honnêtes et impliqués. Et ce sont tous des jeunes qui avaient du mal à trouver un emploi stable, donc cela me fait doublement plaisir.  

4) Tu as vécu à Londres, Montréal et maintenant Atlanta. Qu’est ce qui t’a plu dans chacune de ces villes et/ ou pays ? 

J’ai d’abord vécu à Montréal pendant 8 ans. C’est la ville où j’ai été étudié après mon bac donc bien sur, celle-ci porte une place importante dans ma vie. C’est aussi la ville où j’ai commencé à travailler dans le social ce qui a été capital dans ma façon de voir les choses et de traiter les autres, car le Québec est très avancé en réduction des méfaits, approche humaniste qui prône le respect des choix de l’autre, la tolérance et la patience envers l’autre.

A Londres, j’ai énormément apprécié mon milieu de travail, j’ai ressenti beaucoup de respect de mes compétences là-bas. Et le fait de voir énormément de cultures différentes, j’ai carrément adoré!  

Atlanta, c’est très diffèrent. C’est une ville extrêmement calme et relax comparée à Londres et Montréal. Mais les gens, la culture du Sud, leur politesse, simplicité et gentillesse m’ont tout de suite conquise! En gros, j’aime Atlanta surtout pour les gens qui y habitent, et aussi parcequ’il fait chaud lol!  

5) As tu rencontré des challenges pour t’intégrer aux USA ?

Bien sur! Déjà pour commencer, mon anglais était très basique, et le pire c’est que je me suis installée à Atlanta, ce qui était doublement difficile pour moi car je ne comprenais RIEN DU TOUT quand les gens me parlaient. L’accent du Sud est très particulier.

Ensuite, les approches dans le social ici sont totalement différentes, surtout dans les états du Sud comme la Georgie. Ils prônent l’abstinence, et sont anti-approches réduction des méfaits. Bref… le contraire de ma façon de voir les choses. Ce fut une adaptation assez difficile, et j’ai compris très vite que si je voulais aider à ma manière, il faudrait que je le fasse moi-même.

6) Pour toi, les vacances idéales ?

Découvrir un nouveau pays où les gens ne parlent pas ma langue.

7) Un voyage mémorable ?

Atlanta!!  A la base j’étais partie en vacances à Atlanta pour 3 semaines. Une installation définitive n’était pas du tout prévue, mais j’ai vécu tellement de belles aventures et j’y ai rencontré tellement de gens extraordinaires, que j’y suis encore.

9) Que peut on te souhaiter pour la suite ?

L’Afrique ou l’Amérique du Sud! Mais la terre mère sera probablement ma prochaine destination. Il me faut pouvoir absolument aller vivre quelques années ou peut être même le reste de mes jours dans au moins un pays d’Afrique. Le continent est immense donc, j’aurais de quoi explorer 🙂


Je vous avais dit qu’elle était super ! Mairé nous raconte sa Guadeloupe ici et ça vaut le détour.

Des envies de shopping aux USA? C‘est  

 

Envie de sortir des sentiers battus? Découvrez les activités insolites de Créole trip!

Pin It on Pinterest

Share This